UN LOSER

Je lisais le petit journal à Sydney : “La police à trouvé le chauffeur inconscient dans son véhicule. Apparemment un homme âgée, à côté de lui, sur le siège passager, se trouvaient des bouteilles d’alcool vides. Inspectant le coffre de la voiture, ont vu qu’il contenait qu’an grand sac noir de poubelle  remplie de médicaments. L’homme a pu être identifié pus tard comme Mr.Harris, et domicilié à Sydney. Il est pharmacien”.

Je me suis dit que surement il survenait à un très mouvais moment de la vie, et que l’homme en question aurait sans doute perdu son esprit. Je me trouvait seul au restaurant, sur les eaux du port de Sydney. les dix années de ma vie écoulées ne semblaient pas avoir de l’espoir. L’idée qui mets venue, est une idée pénible, apparemment “j’ai désappris l’art de parler”. Ce matin, j’ai commencé par discuter avec ma femme, au bout vingt minutes, elle à dit qu’elle m’aimait plus. Elle m’a crié dessus “Comment aimer un homme qui ne s’aime pas lui-même?”.

La plupart des tables au restaurant étaient vides, il sera bientôt l’heure de fermeture, je doit aller chez ma mère, son appartement est disponible, elle est partie en Europe, avec son nouveau copain, je peut rester le temps de me remettre. C’est là que l’évidence ma frappé de plein fouet. J’étais assis, seul, dans cette restaurant, un membre du personnel ma demandait de partir, l’heure de fermeture est passé de 10 minutes, si non il appellerait la police.

Sur le moment j’ai enlevé le restaurant, Je ne jouais plus le grand rôle dans ma vie, évidemment. L’idée de que nous soyons brouillés ma donné de regret. Saurait sincèrement navré?. Mais a part ça, même pas une thérapie de choc ne ferait pas changer ma vie. Je étais seul au monde, dans le silence, blessée. “Pourquoi nous n’arrivons a parler pour de bon? ” à quand remonté votre dernière vrai conversation?. Malgré ça, les années qui ont-s suivi, soient si grièvement  détériores, donc tout ce qui me restait à fini par me quitter.

Je suis un “Loser”, voué à l’échec.

Commentaires Facebook

Partagez si vous aimez:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *