LA SOLITUDE VOLONTAIRE

Ce matin, quel complicité mon solitude et moi. La solitude signifie ne pas dépendre de la approbation des autres, même si la journée est longue, on a le sentiment d’habiter profondément dans le temps.

Mon sprit sait rester immobile, promenair seul, converser avec soi même, mon seul compagnie est converser avec moi!

Penser à quelque chose d’autre, sur le soleil ou l’hombre. Penser qu’il suffit de s’ouvrir aux autres afin de devenir non pas un demandeur si no un donneur.

C’est moments de solitude pour m’orienter dans mes choix et mes sentiments vers les autres.

Voilà, le défaut le plus répandu de notre type de formation et d’éducation: personne n’apprend, n’aspire, personne n’enseigne…à supporter la solitude. Friedrich Nietzche.

Ma conscience est plus riche que mon corps et met en sagesse d’apprendre la volonté de puissance et authenticité de ma vie.

Il est possible que je soit entrain de devenir ¨apolienne¨, et contempler le monde dans un rêve, et ce mon acte créateur de la affirmation d’une vie, une puissance de vie. Dessiner une philosophie de la joie, pour vivre intensément, en silence.

Commentaires Facebook

Partagez si vous aimez:

One thought on “LA SOLITUDE VOLONTAIRE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *