photo

LE SECRET LE MIEUX GARDE

Face au défis de la vie, tout le monde rencontre des épreuves. Nous sommes nombreux à nous effondrer.

Je étais alors chez mon ami, nous avions un peu près la même âge, il était père de deux enfants  et nous avions juste à mieux nous connaître.

Et donc ce matin-là, nous avons parlez de l’ amaxophobie, oui, la peur imminente de perdre le contrôle.

Nos bouleversements, nos souffrances, nos traumatismes restent dans notre inconscient et dictent notre comportement et nôtres actes sont colles pour ne pas s’en échapper.

La vie nous prodigue le maître dont nous avons besoin pour diminuer les penses négatives.

Le moindre feux rouge, le moindre embouteillage, prend tout la place pour vous dire le message de danger!

Mais mon ami, voulait m’expliquer que lors que nous cherchons à éviter les situations, elles nous enfoncent dans la peur.

Après avoir conduit pendant plus de vingt ans, j’ai commencé à pleurer, la peur a paralysé ma vie. Un accident qui a fini par me conduire contre cinq voitures.  Je suis très conscient de mes responsabilités.

Donc je pense  généralement tous les jours avant de conduire à éviter les circonstances qui font peur. Il m’a dit qu’à un moment de notre vie entant que conducteurs, nous souffrons d’une certaine peur, nous devons donc identifier la peur à tout moment.

Jour après jour, et contre tout attente, il est apparu la pensée positive.

J’en suis venue à penser qu’il s’agit d’une profonde vérité, intrinsèque à notre condition humain.

Si vous vous sentez bien de manière saine et sincère-vous agirez bien. N’oublie pas de toute façon de procéder avec légèreté, les émotions positives sont fortes, mais fragiles.

Donc ce matin-là, je  commençai à ressentir du réconfort.

Commentaires Facebook

Partagez si vous aimez:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *