Formule : V=(A+E)=B

Si tu permets, je veux commencer  par la lettre de la chanson(que j’adore), très connu par tout le monde.

“Y.M.C.A” Village People. : Jeune homme tu n’as pas de raison de te sentir mal J’ai dit jeune homme relève -toi. Il y a pas de raisons d’être triste J’ai dit jeune homme ,car tu es dans une nouvelle ville, jeune homme , quand tu est à court  d’argent, tu peux rester la, Et je suis sur que tu trouveras de nombreuses façons pour bien t’amuser. C’est amusant de rester au Y.M.C.A…

Maintenant je revient a mon article:

V=vie, A= Aptitude,E=Empathie, B= Bonheur, ce qui nous donne : V=(A+E)=B. Tu veux le voir plus claire?,  je me suis pose la question depuis long temps, j’ai découvert que la “Bonne Chance “, n’est pas génétique. Ont a touts de valeurs, ont est pas prêt à recevoir et donner,  être compétitive, performance, avoir plus de compétences. Ce que ont doit exiger de nous ce l’effort de te relever si tu tombes, l’effort de lutter contre les adversités  de la vie. La “chance”est de pas  accepter   ce qui nous déplaît, ou de l’accepter.  Et faire, de que ce que nous voulions,devient une réalité.

Nicolas :

-Cependant, je le pense bien,  mais voyons, toi qui est de la partie, si ce raisonnable.

-Patrick: ceci est un paradis!

(Le silence régna).

Quelques instants suffisent pour que la nuit  tombe, mais de l’autre  cote le Bonheur  allumait les files profondes, la machine roufle toujours,et sur ce fond s’enlevaient  en vigueur. le vent froid qui souffle ,avait déjà séché le pave. Le défile de touts ces hommes  continua, et jetant un coup d’oïl , la peu fraîche, l’air des hommes sages. Obéissant et sans lutte,que aujourd’hui encore ,malgré des premiers succès, consternait  parfois les intéresses. Mais sans doute, seraient forces a se agrandir.

Le président:

Et ayant signer les traites, il se leva, il vint donner des tapes amicales sur les épaules de l’intéressés, cet effroi des gens autour de lui, la  ville  entier se trouve dehors, une fois de plus, avec d’un aire  attentive d’homme compétitives. Julian,  prit sa place au milieux des ces hommes, maintenant, en somme,  avant ils avaient une place part, ils voulaient bien se conduire. Malgré le flot de larmes, devant la misère des vaincus.

 

 

 

 

 

Commentaires Facebook

Partagez si vous aimez:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *