L’ANONYMAT

Loin d’être un signe de vérité, ne va alors qu’à dénoncer le vrai du faux. Une telle stratégie, est exploitée pour attester le sérieux de sa description.

On pourrait penser que l’anonymat garantit à l’auteur, le pseudonyme. Ces textes à grande diffusion, lus et relus, ne peuvent pas être considérés minoritaires par rapport à d’autres.

On trouve dans bien des textes des citations qui permettent de comprendre comment s’est constituée la pensée de l’auteur. Les seuls à ne pas “dissimuler qu’ils manipulaient, plus que quiconque”.

L’esprit humain, de l’entendement, de la connaissance rationnelle, une question qui exaspère, celle du matérialisme.

Le “matérialisme” ne serait donc que le relais. Voilà qui ne mange pas de pain ne risque évidemment pas de passer pour polémique. L’homme n’est qu’un roseau le plus faible de la nature, mais c’est un roseau pensant.

La conscience, la pensée, sont les conséquences de mécanisme matériels, tout doit être et validée par confrontation avec l’observation ou l’expérience.

C’est Karl Marx dans ses écrits qui donnée à le dialectique une base scientifique, c’est-à- dire matérialiste.

Tout est dans un processus permanent de transformation de mouvement et changement. Même si ont pense que rien ne se passe.

Commentaires Facebook

Partagez si vous aimez:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *