BELLE NUIT

Sans y croire d’ailleurs…Mais beaucoup. C’avait  été plus fort que moi.

Je me révélait la nuit a la lueur de la lampe, en me disons que depuis  longtemps j’ai perdu l’habitude de résister, et cela ne servait à rien.

J’ai senti la pointe  de mes pies toucher le carrelage comme me rappelant que rien ne épargné. Une  lumière brillait au bout, entre les arbres, et puis je suis sortie. Cette fois j’ai respire l’odeur d’herbe, cette fois personne va pas retenir mes lignes.

Ce n’était pas le plus prudent, il y avait de plus prudent dans ma vie depuis ma naissance.

En regardant au ciel j’ai crié – Tu reviens me chercher?

Quelques minutes plus tard -Si vous voulez venir…

La voix du patron. L’imaginerais en costume, fumer ou illusion d’une fumée. Puis sans réfléchir j’ouvris la bouche et poussai un beau cri dont j’étais capable. Tout à coup il faisait froid, puis je sentais rien.

J’ai compris, et puis j’avais décidé que j’avais tellement de temps devant moi à présent.

Je partirais demain. Ho mieux, je partirai quand ce sera mon tour.

Commentaires Facebook

Partagez si vous aimez:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *