photo

FAN DE LOW-COST

Je m’intéresse a la nourriture “low-cost”, je suis célibataire et je habite avec mon partenaire, depuis un an je suis sans emploie , diplômé en sciences, ce qui fait que je doit vivre avec le salaire de mon partenaire et d’aller faire les courses aux supermarchés  low-cost, avec un budget de 100 euros par mois destines a la nourriture. Je suis intéressé a quatre produits au moins une fois par mois, les crevettes, saumon, pizza, alcool. Je dois regarder ces produits avec une loupe.

Sachant que la moitié du monde fait le gaspillage alimentaire, je dois scruté jusque au frigo pour profiter de mes produits low-cost. Mais les produits low-cost  sont des produits manufacturés avec des services réduits, veux dire une réduction de coûts de service, appliquer la réduction maximale de procédures d’entreprise. Plus que “marketing de crise”, c’est une transition économique confortable, et qui nous mets dans un secteur de l’économie où il y a pas de miracles.

La simplification de “low-cost”, est la délocalisations, qui est le recours de certains entreprises. Le niveau de vie au dessus de la classe ouvrière, la classe plus bas est critiqué et niée dans les discours politiques. En sachant que les ménages modestes de la population gagné moins de 1.400 euros en Europe, ne donne pas beaucoup de disponibilité pour la consommation. Naissance d’un concept de lutte des classes qui pose l’existence d’une autre classe salariale qui s’appelle “montgolfière ou sablier”.

Qui est le résultat d’une inégalité aux ressources au sein d’une société, qui tendent à nous convaincre  d’une discrimination et  que ont est moins dignes à l’accès des nourritures des marques. Des marques qui dans les sociétés modernes forment un système où s’engendrent les inégalités. Comme moi, les chômeurs ou les petites retraites ont prend une importance dans l’espace de inégalité, précarité, et faible qualification dans le monde. Le “low-cost”peut parfois nous permettre de nous nourrir à bas prix. Ce qui donné l’existence dans une société qui repose sur un marketing réduite à l’essentiel.

Dans les schémas alternatives à faible charge et le défi de le consommateur, les producteurs locaux peuvent offrir leurs aliments moins cher que certains produits importés, ce qui peut motiver à polluer  moins. Je vais eceiller les petits cultivateurs, et établir un lien avec des cultivateurs ruraux. C’est la planète et les consommateurs citadins qui gagne . Je me suis engage à un façon de consommation raisonnable.

Commentaires Facebook

Partagez si vous aimez:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *